basket dailymotion facebook home instagram play ticket twitter youtube

21.11.20 | Vite fait, bien fait !

Le Stade Brestois n’a eu besoin que de 45 minutes pour mettre définitivement dans les cordes des Stéphanois en plein doute qui ont enregistré à Francis-Le Blé ce samedi leur septième revers consécutif. Auteurs d’une première période intense et marquée du sceau du réalisme, les Ty-Zefs ont parfaitement confirmé leur succès de prestige face au LOSC avant la trêve. Les voilà à 15 points et bien replacés au classement.

Les Brestois ont trouvé la recette pour se simplifier la vie : démarrer tambour battant leurs rencontres. La voie empruntée face à Saint-Étienne ressemblait ainsi énormément à celle qui avait permis quinze jours auparavant de faire tomber un collectif lillois jusqu’à là invaincu. Dans le creux à la fin du mois d’octobre, quand il venait d’enregistrer une troisième défaite d’affilée à Rennes, le SB29 s’est depuis remis sur les bons rails et la volonté affichée lors des entames de match au mois de novembre montre l’appétit qui est toujours le sien dans cette course au maintien.


Si les hommes d’Olivier Dall’Oglio avaient su prendre les Dogues à la gorge, ce n’était visiblement pas un accident car l’affaire s’est bien reproduite devant l’ASSE. Sans confisquer le ballon mais en affichant une détermination et un réalisme exemplaires dans leurs offensives, les Brestois n’ont pas attendu longtemps avant de célébrer une première réalisation. Trouvé sur le côté gauche de la surface, Franck Honorat envoyait ainsi une frappe limpide dans la lucarne de son ancien coéquipier dans le Forez, Jessy Moulin (1-0, 7e). Rien de mieux sans doute pour déjà plonger dans les interrogations une formation stéphanoise qui n’avait pas besoin de cela après six revers consécutifs.

Sans être vraiment inquiété et en muselant parfaitement les attaquants adverses, le SB29 semblait vouloir mordre dans chaque opportunité qui se présentait. Et c’est le capitaine JK Duverne qui profitait ainsi d’un marquage approximatif dans la surface pour reprendre de la tête un corner de Romain Faivre (2-0, 23e). La première période prenait alors des allures de copie parfaite avant un petit accroc qui allait intervenir sur coup de pied arrêté. Boudebouz frappait un coup franc aux abords de la surface, prolongé par Moukoudi, et conclu à bout portant par Camara (2-1, 30e). De quoi remettre en question la prestation locale ? Pas vraiment car sur son offensive suivant, Brest allait une fois encore profiter de la patte de l’ancien Vert Honorat qui trouvait Cardona dans la surface (3-1, 33e).


Une réaction qui témoignait du gros mental des Ty-Zefs ce samedi et ce n’était pas la tête rageuse de Steve Mounié cinq minutes plus tard qui allait dire le contraire. L’international béninois, revenu seulement vendredi de sélection trouvait le poteau rentrant de Moulin pour mettre définitivement la tête sous l’eau à une ASSE à l’agonie (4-1, 38e). Quatre buts en première mi-temps pour le SB29, c’était une première en Ligue 1 !

Les trois changements effectués par Claude Puel à la pause pouvaient laisser penser à une réaction des visiteurs mais il n’en fut absolument rien. Face à des Brestois en mode gestion, les Stéphanois peinaient à se créer de vraies occasions, multipliant les approximations et tuant petit à petit le suspense. Rien n’allait pouvoir dévier la trajectoire menant à un nouveau succès des Rouge et Blanc qui venaient mine de rien d’en coller sept en deux matches à Lille et Saint-Étienne. Provisoirement troisième attaque de Ligue 1 derrière le PSG et Monaco, le club du Président Denis Le Saint a aussi montré de réels progrès défensifs et la première apparition de Lilian Brassier en charnière a été très convaincante. Autant de signaux positifs qui permettront de se rendre dimanche prochain à Metz avec sérénité et ambition.


(crédit photos : Gauthier Le Roux / sb29.com)